La vie est notre terrain d’expérimentation.
Nous sommes uniques et créons notre propre chemin. Personne ne le crée à notre place.

Notre chemin d’évolution traverse différentes phases. Elles nous conduisent vers la conscience de soi,  la responsabilité, à de véritables choix et à des relations épanouissantes. Le processus n’est pas linéaire. Il se fait par un mouvement d’allers retours entre les émotions, les croyances, les ombres et les lumières pour libérer notre conscience de ses entraves. C’est en descendant de la tête vers le cœur qu’est rendue possible la transformation intérieure.

En allant à la rencontre de notre Soi*, nous recréons l’Unité avec notre Être. Nous retrouvons l’harmonie intérieure, la joie d’être en accord avec soi-même. Etre en accord avec Soi, c’est répondre à ses besoins. Ainsi, nous trouvons la paix, la sérénité, une certaine sagesse, non pas pour finir ‘vieux sage’ mais pour aborder les situations de la vie avec plus de recul, de hauteur. Nous tirons les enseignements des expériences que nous vivons en conscience.

Nous devons pour cela nous déconditionner de ce que nous croyons être et de ce que nous voudrions être, cet ‘idéal du moi’. Nous lâchons les croyances, les masques revêtus par peur de déplaire, d’être différent, pour retrouver notre état originel de simplicité, de spontanéité, d’unicité et de pureté.

Les principes du processus reposent sur une observation impartiale, sans jugement ni commentaire, et une attention vigilante à ce qui vit en nous. Par cette observation et cette attention, le mental s’apaise et  le contenu de notre inconscient remonte vers la lumière qui, par le pouvoir de l’amour, le transforme.

Nous descendons du mental inférieur, les pensées liées aux émotions, pour accéder à l’intuition, attribut du mental supérieur. Relié à notre cœur, nous suivons les inspirations de notre âme et non plus les désirs de l’ego. D’une conscience fondée sur l’ego, nous passons à une conscience fondée sur le cœur, l’amour. 

 

* Le Soi, concept de Carl Gustav Jung distingue une personne au-delà de ce qu’elle perçoit d’elle-même, le ‘moi’.