UN SOUFFLE D’ÉVEIL À LA VIE
Briser le cocon et renaître

PARUTION LE 24 OCTOBRE 2016 – Editions du Dauphin d’Or

Fidèle à l’écriture de mon journal depuis l’âge de 10 ans, je ne me doutais pas encore que cela m’amènerait à la publication de mon premier livre. Un magnifique clin d’œil de la Vie car j’ai mis neuf mois pour l’écrire. Une belle naissance. Une promesse certainement aussi, un surprenant voyage de toute une vie, structuré par mon expérience d’accompagnement.

En vente dans la boutique du site.

Extrait :

OUVRIR LES PORTES À LA VIE
« L’amour sait ouvrir toutes les portes. » FÉLIX LOPE DE VEGA

Il y a quelques années, une Vague est venue secouer ma vie. Sa puissance fut telle que je dus apprendre à me laisser porter pour ne pas me noyer. Après les moult tourbillons dans ses creux et ses crêtes, m’amenant à prendre conscience de ce que je n’avais pas réellement envie de voir et d’entendre, la grande Vague me reposa délicatement sur le rivage pour que je poursuive mon chemin.

La Vie, par cette vague, me fit toucher une autre réalité en m’expliquant ce qu’il advenait lorsque nous résistions à Son Energie. J’entends encore résonner Ses mots qui ont ouvert les premières portes en moi :

Coupée de ta source créatrice, tu as la sensation de subir ton existence, si incertaine et emplie de contraintes, routines et peurs. Tu as le sentiment de vivre toujours les mêmes situations et tu imagines difficilement qu’il en soit autrement. Je t’entends dire : « La vie est ainsi, je n’ai pas vraiment le choix ». Profondément ancrée dans tes habitudes et tes peurs archaïques face à l’incertitude et à l’impermanence de ta vie, tu endosses des rôles et choisis de vivre dans un monde de faux-semblants et d’apparences. Tu te perds dans ce jeu de rôles où tu vis sous le regard des autres et deviens ce qu’ils attendent de toi. Dans l’incapacité d’être objective et de te voir telle que tu es, tu crées une image de toi « acceptable » aux yeux du monde à laquelle tu t’accroches. Mais, en réalité, tu survis dans l’ombre de toi-même, oscillant entre ce que tu « crois » être et ce que tu « voudrais » être. Pendant ce temps, ton être authentique sommeille profondément, recouvert par le masque des personnages derrière lesquels tu te réfugies pour ne pas souffrir. Ces masques dissimulent la réalité de ce que tu es, t’empêchant de ressentir et de faire confiance à ce que tu désires vraiment au fond de ton cœur. Un « oubli de Soi » dans lequel tu subis les influences, intérieures et extérieures, comme des raz de marée générant conflits et souffrance. Tu souffres et ton cœur s’endurcit. Fermée comme une pierre sans âme et centrée sur toi et tes problèmes, tu deviens insensible à ce qui t’entoure, préoccupée essentiellement par ce qui arrive à ta « petite personne ».

L’esprit toujours occupé, tu vis essentiellement dans la tête et tu es limitée dans la compréhension de toi-même. Tu as une connaissance superficielle des forces inconscientes qui s’agitent en toi. Ces forces comprimées agissant continuellement à ton insu, se libèrent soudainement et parfois violemment et sèment contradictions et luttes. Ta tendance est de fuir cette réalité en compensant par toutes sortes de plaisirs, d’activités ou d’addictions.

Comprends-tu que ta conscience, en s’assimilant totalement à sa forme physique et psychologique, s’est perdue dans le jeu de la Vie ? Identifiée à tes pensées, tes émotions, tes souffrances, tu vis dans la peur de voir cette forme disparaître. L’ego dont le rôle est de protéger sa survie a pris les commandes de ta conscience et tu as oublié qui tu es vraiment. Perpétuellement affairée à te réaliser matériellement, tu ne prends pas le temps de t’arrêter pour comprendre ces forces qui t’animent et tu fermes les portes à ce que Moi, la Vie, J’ai de nouveau et précieux à t’offrir.

 

Share Button

Laisser un commentaire